Juin 2012 : Week-end du Handicap

Le week-end de découverte du « handi catakite » pour les personnes à mobilité réduite était organisé les 9 et 10 juin par le club de kitesurf O’Také en partenariat avec la commission handi-kite de la Fédération Française de Vol Libre encadré par Christophe Martin.

Juin 2012 : Christophe Martin, détaché par la Fédération Française de Vol Libre, était en Grèce dernièrement pour démultiplier l'activité Handi-Kite au sein de la "Global Kiter Foundation".

Un stage de formation de 7 jours a permis de former un groupe de moniteurs venant de plusieurs pays à cette activité et de proposer des baptêmes en Catakite à des personnes à mobilité réduite afin de découvrir les joies de la glisse sur l'eau. Reportage télévisé sur une chaine de l'état dans les jours à venir "

Avril 2012 : Démonstration navigation en châssis MC1 solo de Christophe Martin au "Festikite, 1ère étape du Championnat de France Kitesurf Race 2012"

Nov 2011 : Convention Nationale Kite 2011 à Gravelines

Présence de Christophe en tant que responsable de la commission Handi-kite au sein de la Fédération Française de Vol Libre pour promouvoir l'accès au kite pour tous.

 

Le rassemblement des moniteurs a regroupé une centaine de personnes qui ont pu traiter de l'évolution du réseau, de la vie des clubs, du secteur médical, des activités " handi " de la qualité et de la sécurité. 

 


Mai 2011 : Démonstration de navigation en kite solo lors du Défi de La Baule 2011

Les deux Christophe ont effectué des démonstrations de navigation en kite solo malgré leur handicap lors du "Défi de la Baule", compétition longue distance en kite avec les meilleurs kiters Français.


 

Avril 2011 : 1ère Mondiale, pour Christophe Martin à l'Ile Maurice

Premier paraplégique de l'histoire à naviguer dans les plus grosses vagues du globe.

 

C'est en position assise dans son châssis MC1, à quelques centimètres de la surface de l'eau, la gorge serré que Christophe Martin pour le moins téméraire réalise son rêve en surfant des tubes de 3m en avril 2011.

Christophe Handikiter paraplégique nous fait part de son récit. Il y a un mois il est allé se frotter aux vagues du célèbre spot Mauricien One Eye.

 

"je prend mon billet pour Dakhla en avril 2010 pour travailler le freestyle et le volcan fait des siennes, trip annulé. Mon agenda ne me permet pas de repartir, donc partie remise. Sessions vagues sur l'Ile d'Oléron en Août 2010 avec mes amis locaux et au bout de 4 jours je me dis que c'est "la vague" que je cherche. Mars 2011 j'appelle un de mes meilleurs amis, Vivien, la personne sur laquelle on peut compter à tout moment, sur La Réunion qui connaît bien l'Ile Maurice et finalement on cale ensemble le trip en Avril, objectif le spot de One Eye, l'aventure commence. 

J'ai toujours voulu rider Hookipa à Maui en planche à voile avant mon accident de VTT en compagnie de mon ami d'enfance Christophe Ballois et il aura fallu attendre 9 ans pour mettre au point un châssis performant et assez solide pour encaisser les chocs de grosses vagues de face. La navigation assise en vague revient à faire du karting dans un half pipe, on ne voit pas les séries de vagues arriver, on prend la houle dans la figure et dans le surf il y a un maximum d'adrénaline car on n'a pas le droit à la chute.

 Je prends donc mon billet et je pars seul avec mon board bag, fauteuil équipé de roues VTT et renforcé, matos médical pour Maurice avec transfert de 2 jours à la Réunion. Arrivé à Maurice, je repère le spot de One Eye, discute avec les locaux ,JC, Nick, Maxwell et Vincent pour ne pas me faire surprendre sur l'eau. C'est l'inter saison, donc 2 jours en 14 m Switchblade Cabrinha 2011 sur un spot au dessus du Morne, le vent est NO avec 11 noeuds ce qui me permet de m'approcher des vagues et de prendre mes premiers repères dans le lagon. Les locaux te disent que tu as pied donc c'est tout bon, sauf que moi je dérive dans 50 cm d'eau, le corail est à 30 cm sous ma board avant de passer les premières vagues, je commence à comprendre l'environnement dans lequel j'évolue. 

Puis 2 jours sans vent, visite de l'Ile et le 4 ème jours le vent se lève tard avec 20 noeuds à 14h en SE, parfait pour le Morne, nous prenons la direction spot de one Eye. Je prépare mon matos, il n'y a pas de plage, c'est le top pour la mise à l'eau, JC me dis attention 6m de houle, clapot avant la vague, pas de bateau de sécu en sortie car mer trop formée et là je prends mon temps pour me décider. 
Nick enchaîne les rollers sur la vague de One Eye, JC se prépare et il y a 5 kiters sur la vague de Manawa.

 

Mon ami Vivien fait fusible et va tester le spot en 11 m Switchblade, il rentre et me dit que c'est réalisable. Je fait donc le point sur mes largueurs, je respire un grand coup et je balance mon aile. Arrivé sur place, c'est à dire à 500 m du bord, on ne distingue pas trop les riders de la plage, l'eau n'est plus turquoise mais bleue foncée, donc je sais que je suis dans la passe avec du gros poisson en dessous qui te surveille, je suis au bon endroit. Je repère les vagues entre One eye et Manawa , on se surveille les  uns et les autres, je décide d'en suivre une sur l'épaule, 20 minutes après je suis calé dans du 3m la gorge serrée, je regarde partout, surveille la lèvre qui peut tout annuler et réalise enfin mon rêve mais finalement en position assise.

 

Suivent 3 jours de ride dans les vagues qui resteront inoubliables. Première idée, repartir. Christophe Martin, rider Cabrinha."